Un Windows pour un SSD

Windows et SSD

Un disque SSD ou Solid State Drive est un disque de stockage basé sur de la mémoire flash comparable à de la RAM. De ce fait, ses performances en lecture et écriture sont sans équivoque face à nos très chers disques durs SATA. Néanmoins, revers de la médaille, leur usure peut très vite être prématurée si nous ne modifions pas nos habitudes. En effet, un SSD disposent de cellules de mémoire dont l’écriture est limitée. En copiant/collant, déplaçant ou supprimant des fichiers, nous réalisons de nombreuses écritures qui mangent peu à peu le disque et diminuent sa capacité de stockage. Après avoir atteint sa limite d’écriture la cellule de mémoire devient inutilisable. Pour parer à cette obsolescence prématurée, je vais vous exposer quelques optimisations à réaliser sur Windows toutes éditions confondues.

Cache de Firefox et SSD

Un SSD est composé de cellules de mémoire qui rendent l’âme au bout d’un certain nombre d’écriture. Firefox, comme ses navigateurs congénères, met en cache les pages que nous visitons afin d’en accélérer leur accès et constitue donc une source importante d’écriture pour notre SSD. Pour parer à cette fonction, il est possible de désactiver cette mise en cache sur le disque et de la déplacer dans votre mémoire RAM ce qui optimisera dans le même temps l’accès à vos sites web ! N’est-ce pas merveilleux ?