Un Windows pour un SSD

Un Windows pour un SSD

Un disque SSD ou Solid State Drive est un disque de stockage basé sur de la mémoire flash comparable à de la RAM. De ce fait, ses performances en lecture et écriture sont sans équivoque face à nos très chers disques durs SATA. Néanmoins, revers de la médaille, leur usure peut très vite être prématurée si nous ne modifions pas nos habitudes. En effet, un SSD disposent de cellules de mémoire dont l’écriture est limitée. En copiant/collant, déplaçant ou supprimant des fichiers, nous réalisons de nombreuses écritures qui mangent peu à peu le disque et diminuent sa capacité de stockage. Après avoir atteint sa limite d’écriture la cellule de mémoire devient inutilisable. Pour parer à cette obsolescence prématurée, je vais vous exposer quelques optimisations à réaliser sur Windows toutes éditions confondues.

Certaines des astuces présentées ici nécessite un second disque classique (disque dur) en plus de votre SSD.

Mode AHCI et commande TRIM

AHCITout d’abord, nous allons vérifier que votre contrôleur SATA est en mode AHCI indispensable pour l’utilisation de la commande TRIM. Cette commande propre au SATA permet d’indiquer à Windows que des cellules de mémoire peuvent être effacées sans attendre le seuil d’intervention par défaut et ainsi optimiser votre SSD.

Pour cela, rendez-vous dans « Panneau de configuration », « Matériel et audio » puis dans la rubrique « Périphériques et imprimantes » cliquez sur « Gestionnaire de périphériques ». Dans ce dernier, cherchez la présence de « Contrôleurs IDE ATA/ATAPI ». Si tel est le cas votre contrôleur SATA est en mode AHCI !

Nous allons maintenant nous assurer de l’activité de la commande TRIM. Dans la zone « Rechercher » du menu démarrer tapez cmd.exe, faites un clic droit sur « Invite de commandes » et sélectionnez « Exécuter en tant qu’administrateur ». Ne soyez pas intimidé par la fenêtre noire qui s’ouvre et entrez la commande suivante : fsutil behavior query DisableDeleteNotify

Si la réponse est DisableDeleteNotify = 0, la commande TRIM est active (cf ci-dessous) !

Commande TRIM active

 

Hibernation et date de dernier accès

Profitons de notre présence dans l’invite de commandes pour désactiver l’hibernation. Cette fonction stocke 2 Go sur votre disque pour permettre après une mise en veille une reprise de session rapide sans redémarrage. Les Go sont précieux sur un SSD car plus leur nombre est important mieux il répartira ses écritures. Dans la même idée, pensez à laisser un bon tiers d’espace libre sur votre SSD. Revenons à nos Go et rentrons la commande suivante pour désactiver l’hibernation : powercfg -h off

Pour limiter les écritures inutiles, nous pouvons toujours dans cette fenêtre désactiver l’enregistrement automatique pour chaque fichier de sa date de dernier accès. Pour cela, entrez : fsutil behavior set disablelastaccess 1

 

Restauration système et fichiers temporaires

Protection système désactivéeAprès cette aventure dans cette sombre fenêtre, nous allons maintenant nous rendre dans les propriétés du système pour désactiver la restauration système qui écrit et réécrit régulièrement sur votre SSD et l’use à petit feu.

Rendez vous dans « Panneau de configuration », « Système et sécurité », « Système »,  « Paramètres système avancés » puis « Protection du système ». Cliquez sur le bouton « Configurer » puis cochez « Désactiver la protection du système ». Reproduisez la manœuvre pour toutes vos partitions. A la fin, restez dans la fenêtre !

 

Déplacer les dossiers TEMPRetournez dans l’onglet « Paramètres système avancés ». et cliquez sur « Variables d’environnement ». Nous allons déplacer des dossiers temporaires. Ceux-ci contiennent des fichiers que Windows créé provisoirement lorsqu’il effectue certaines opérations comme l’installation d’un logiciel. Rien n’obligeant la présence de ces dossiers dans le SSD, nous allons les délocaliser ! 😋

Dans « Variable d’utilisateur », modifier la variable TEMP puis entrez la valeur D: \Temp (lettre à remplacer selon celle attribuée à votre disque dur) et validez par OK. Même chose pour la variable TMP. Dans « Variables système », même opération pour les variables TEMP et TMP (cf image). Restez dans la fenêtre.

 

Ajouter Temp dans CCleanerSi vous utilisez CCleaner, il est nécessaire de lui indiquer le nouvelle emplacement du dossier TEMP pour le nettoyer. Pour cela, ouvrez l’application, rendez vous dans « Options » puis « Inclure » et ajoutez le dossier D:/Temp

 

Fichier d’échange, indexation et retraite anticipée

Déplacer le fichier d'échangeToujours dans « Paramètres système avancés », nous allons désactiver le fichier d’échange, un espace réservé sur le disque et utilisé en cas de surcharge de la mémoire vive ou RAM. L’idéal est de le déplacer sur un disque dur complémentaire. Pour cela, cliquez sur « Paramètres… » dans la rubrique « Performances puis « Avancé » et « Modifier… ». Cochez « Aucun fichier d’échange » puis « Définir ». Si l’opération a réussi, vous devriez voir « Aucun » en face du lecteur sélectionné. Après application, un redémarrage sera nécessaire.

N.B. : si vous n’avez pas de disque dur complémentaire mais 4 Go de RAM ou plus, vous pouvez définir « Aucun fichier d’échange » sans léser les performances de votre ordinateur.

 

Désactiver l'indexation

 

Toujours dans ce soucis d’écriture, nous allons également désactiver l’indexation qui répertorie tous les fichiers de votre ordinateur pour accélérer leur ouverture. Mais c’est très utile ça !? Non, avec un SSD le temps d’accès est si performant que cette option est inutile, croyez moi !

Rendez vous dans « Explorateur de fichiers », puis « Ce PC » dans l’arborescence à votre gauche, troisième clic sur votre SSD → « Propriétés ». Décochez alors « Autoriser l’indexation du contenu des fichiers de ce lecteur en plus des propriétés de fichier » (cf image). Une fenêtre va vous signaler une erreur, cliquez alors sur « Ignorer tout ». La procédure peut être longue, patience, patience… 😗

 

Prefetch et son acolyte Superprefetch

Désactiver PrefetcherNous allons maintenant désactiver Prefetch et son frère Superprefetch. Leur rôle est de donner un accès plus rapide aux fichiers et/ou logiciels que vous utilisez régulièrement. Prefetch s’occupe de mettre en cache les fichiers et son frère charge les fichiers programme dans la RAM. Encore deux fonctions inutiles face à la puissance du SSD.

Pour les mettre à la retraite, rendez vous dans le registre : « Rechercher » dans le menu démarrer puis tapez « regedit ». Dans l’arborescence, chercher HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\SessionManager\MemoryManagement\PrefetchParameters. Dans la partie de droite, effectuez un troisième clic sur EnablePrefetcher puis choisissez « Modifier ». Rentrez alors la valeur 0 puis répétez l’opération si nécessaire selon l’édition de votre Windows pour la clé EnableSuperfetch et Enableboottrace. Après cette opération, vous pouvez supprimer le dossier Prefetch devenu inutile dans C:\Windows.

 

Mémoire vive et mise en cache

Mise en cacheDans l’arborescence, rendez vous dans /Memory Management. Nous allons désactiver deux autres fonctions (oui oui toujours par deux ils vont) qui concerne la mise en cache.

Comme précédemment, modifiez la clé ClearPageFileAtShutdown puis rentrez la valeur 0. Cette option vide par défaut les données du cache en écriture à l’extinction pour éviter des opérations superflues. Répétez cette action pour LargeSystemCache. La mémoire dédié à vos programmes et services sera ainsi augmenté : power !!! 😎

Si vous avez une quantité de mémoire de 4 Go, vous pouvez profiter de votre présence dans cet onglet pour activer la clé DisablePagingExecutive. Cliquez sur « Modifier » et rentrez la valeur 1. Cette option force le chargement des fichiers systèmes et des pilotes dans la RAM et améliore par conséquent les performance de votre système.

 

Désactiver la mise en cache des vignettesToujours dans le registre, nous allons supprimer ThumbnailCache qui correspond à la mise en cache des vignettes.

Déroulez l’arborescence HKEY_CURRENT_USER \Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion puis troisième clic sur le dossier /Policies → « Nouveau » → « Clé ». Nommez celle-ci Explorer.

Dans la clé nouvellement créée, créer une valeur DWORD en effectuant un troisième clic dans la partie de droite et en choisissant « Créer une nouvelle valeur DWORD 32 bits ». Nommez la valeur NoThumbnailCache. Attribuez lui alors la valeur 1 pour activer la fonction.

Créez ensuite une nouvelle clé dans /Explorer (partie de gauche) que vous nommerez Advanced. Dans la clé (partie de droite), créez une nouvelle valeur DWORD 32 bits nommée DisableThumbnailCache et attribuez lui la valeur 1 (cf image).

 

Windows Search et le retour de Superprefetch

Désactiver Superfetch et Windows SearchNous allons maintenant désactiver (devinez combien) deux services : Windows Search et Superfetch (encore lui ! 😯 ). Dans le menu démarrer zone de recherche, tapez services.msc.

Recherchez les deux services, double cliquez dessus puis choisissez « Désactiver » dans le menu déroulant intitulé « Type de démarrage ».

Je ne vous présente pas de nouveau la fonction Superfetch. Le service Windows Search indexe tous les fichiers de votre ordinateurs et en sauvegarde une partie dans la RAM pour accélérer leur accès lorsque vous effectuez une recherche. Du gain en capacité sur notre disque et en mémoire vive donc…

 

Derniers ajustements avant la SSD mania

Options d'alimentationUn SSD ne consomme rien au regard d’un disque dur et sa mise en veille influence son bon fonctionnement. Par conséquent, nous allons ajuster les options d’alimentation.

Rendez vous dans « Panneau de configuration » puis « Option d’alimentation ». Cochez « Performances élevées » et cliquez sur « Modifier les paramètres du mode » puis « Modifier les paramètres d’alimentation avancés ». Déroulez le menu « Disque dur » puis « Arrêter le disque dur après » et rentrez la valeur 0 dans « Paramètre » (cf image). Appliquez puis fermez la fenêtre.

 

Déplacer la corbeilleEnfin, nous allons terminer gracieusement par la… corbeille ! 🙄 Nous allons la déplacer dans le disque dur. Avant toute manœuvre et pour ne pas se tâcher, videz la corbeille !

Effectuez un troisième clic sur celle-ci puis sélectionnez « Propriétés ». Choisissez votre SSD (habituellement C:) puis cochez « Taille personnalisée » et rentrez la valeur 1 (0 est impossible, n’insistez pas j’ai déjà essayé…). Appliquez et votre corbeille est désormais sur votre disque dur !

 

Déplacer le dossier TéléchargementsDans ce même mouvement, vous pouvez déplacer le dossier « Bureau », « Téléchargements », « Mes documents » et bien d’autres sur votre disque dur.

Pour cela, rendez vous dans l’Explorateur de fichiers puis troisième clic « Propriétés » sur le dossier que vous souhaitez déplacer. Dans l’onglet « Emplacement », rentrez le nouveau chemin D:/Download pour le dossier « Téléchargements » par exemple (cf image). Windows vous demandera si vous souhaitez déplacer les fichiers, répondez « oui » !

 

J’en ai fini pour les astuces que j’ai pu expérimenter. Je reste à votre disposition en cas d’interrogation et longue vie à votre SSD ! 😉

 

Sources : tom’sHardware et EasyPC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.